• David Pinto

SBL Men - Les Lions dominent les Tigers

Dernière rencontre d'une année 2020 horribilis pour le basket suisse avec les tessinois de Lugano qui recevaient des Genevois désireux d'assurer leur deuxième place au classement.


Du côté de l'infirmerie, Lugano devait compter sur les absences d'Axel Louissaint et Diego Togninalli, toujours convalescents. Les Genevois, eux, se présentaient à l'Istituto Elvetico avec un effectif complet et prêt à clôturer ce dernier match de 2020 en beauté.

Salvatore Cabibbo commençait la rencontre en titularisant l'américain Elijah Minnie au profit de Jules Aw.

Dans les rangs genevois, coach Stimac reconduisait la doublette N'Zege-Ivanov dans la raquette.


Et bien lui en a pris puisque l'intérieur croate réalisait un début de match en fanfare.

Ultra présent dans le jeu genevois en véritable point de fixation en tête de raquette, Ive Ivanov se régalait au sein de la défense en zone tessinoise trop permissive et inscrivait la bagatelle de 13 points sur les 17 inscrits par les Lions en début de rencontre.

Ivanov prend le dessus sur la défense tessinoise (©: PhotoBrusca & Lucky Videos)

Lugano, malgré l'agressivité de leur meneur américain Jackson, avait toutes les peines du monde à contourner la défense genevoise en proposant un jeu très stéréotypé, symbolisé par le début de match catastrophique d'Elijah Minnie.

Sur la sellette quant à son maintien ou non au sein de l'effectif, Minnie ne justifiait pas la titularisation de Cabibbo en étant en totale souffrance en début de rencontre enchainant fautes stupides en défense et en souffrant surtout de la comparaison avec N'Zege aux rebonds.


Rien ne semblait sourire aux tessinois qui se faisaient rapidement dominer aux rebonds (17 à 5 sur ce 1er QT) et qui envoyaient brique sur brique du parking avec un désastreux 0/8.


De plus, Derksen commençait tout doucement à se réveiller et permettait ainsi aux genevois de prendre rapidement une dizaine de points d'avance. 22-14 à la fin du 1er QT.


Genève démarrait le 2ème acte avec sa 2nd unit dans laquelle seul Jérémy Jaunin tirait son épingle du jeu.

Sans Sabeckis & Derksen sur le terrain, le jeu des Lions devenait beaucoup plus statique et permettait aux tessinois de revenir dans le match, obligeant Andrej Stimac à prendre un time-out durant lequel se fit entendre la gueulante du technicien dans cet Istituto Elvetico vide.


Malgré ce recadrage du technicien genevois, Lugano poursuivait sa bonne lancée dans le sillage d'un Jules Aw très efficace en sortie de banc et sur un and-one de Nikolic, les Tigers revenaient à égalité.

Les genevois multipliaient alors les erreurs sur le terrain et se retrouvaient très rapidement dans le bonus avec plus de 6 minutes à jouer.


Ivanov, dominateur dans le 1er acte, était beaucoup plus ciblé défensivement et pénait à canaliser un Nikolic très présent poste bas et qui se régalait des offrandes de Derek Jackson.

Nikolic domine sous les paniers et ramène les Tigers dans le match (©: PhotoBrusca & Lucky Videos)


Lugano passait même devant au score (+4) et obligeait Andrej Stimac à prendre rapidement un deuxième Time-out en peu de temps pour recadrer ses troupes en délicatesse dans le jeu.

Et à l'inverse du 1er temps-mort, celui-ci eut son effet avec le réveil du sniper local, Roberto Kovac.

L'international suisse dégainait 3 bombinettes dont il a le secret pour clôturer son superbe coup de chauffe par une claquette après rebond offensif au buzzer de la mi-temps.


39-42: Avantage Genève à la pause dans une rencontre disputée.

Lugano parvenait à recoller au score porté par un Nikolic des grands soirs qui venait compenser l'adresse affligeante des locaux à longue distance (1/12 à 3 Pts) .

Les Lions malgré un 1er QT largement réussi, symbolisé par l'adresse indécente de leur intérieur croate, ont laissé les tessinois revenir dans la rencontre avec l'inefficacité de leur second unit qui rendait vert de rage coach Stimac qui s'en remettait dès lors au superbe réveil de Roberto Kovac, on fire en fin de mi-temps pour reprendre l'avantage.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les murs du vestiaire genevois ont du trembler pendant la pause car les Lions revenaient avec d'autres intentions sur le terrain et avec du changement dans le Cinq présent sur le parquet.

Ainsi, Andrej Stimac revoyait ses plans en alignant Jaunin à la mène, après son superbe passage dans le deuxième QT et surtout Eric Adams en poste 5.

Le coach genevois, désireux de limiter l'impact de Nikolic, choisissait de casser ses doublettes intérieures en alignant Ivanov avec le pivot américain.


Et quel impact dans le jeu genevois avec Ivanov replacé Ailier-Fort et qui accumulait très rapidement les voyages sur la ligne de L-F en se montrant extrêmement agressif, pour venir redonner 7 points d'avance aux Lions.

Lugano, de son côté, s'en remettait à la connexion Jackson-Nikolic pour rester au contact des visiteurs et en se montrant très agressifs également.


Avec 2 équipes dans le bonus pendant + de 5 minutes, on assistait à un 3ème acte très haché marqué par les nombreuses expéditions sur la ligne de L-F des deux équipes.

Les Genevois ne parvenaient pas à faire gonfler l'écart suffisamment pour s'assurer une fin de match paisible, la faute à une équipe de Lugano beaucoup plus à l'aise et fluide dans son jeu d'attaque.

Le ballon circulait et Jules Aw en sortie de banc venait faire valoir son expérience.


Mais Genève restait concentré dans son plan de match afin de ne laisser aucun espoir aux tessinois avec Derksen et Jaunin en fers de lance.

L'ancien fribourgeois s'impose match après match comme le véritable patron des Lions de Genève et son aisance sur le terrain témoigne de l'immense talent de l'américain, bien épaulé par un Jaunin diabolique du parking et qui sanctionnait plusieurs belles offensives des genevois.

Tim Derksen a encore une fois montrer qu'il était le Boss des Lions de Genève (©: PhotoBrusca & Lucky Videos)


56-64 : + 8 Genève à l'aube du dernier QT.


Lugano réalisait jusque-là un match au scénario presque idyllique leur permettant d'être toujours au contact des genevois à l'entrée du dernier QT.

Malheureusement, les premières minutes de ce 4ème QT furent terribles pour les troupes de Cabibbo qui voyaient le match leur filer entre les mains.

La fatigue physique accumulée et la mauvaise gestion des moments clés rendaient la tâche encore plus facile aux visiteurs.


Derksen se chargeait alors de prendre les choses en main profitant des fautes (stupides) à répétition des Tigers.

Jugez-donc, Lugano se retrouvait dans le bonus après 1min30 de jeu seulement !


Face à une formation aussi expérimentée que les genevois, cela ne pardonne pas et les Lions tiraient profit de ce bonus pour gratter pléthore de points gratuits sur la ligne de L-F.


Eric Adams, auteur d'une superbe 2ème mi-temps, dominait les débats dans la peinture et posait de terribles problèmes aux tessinois: sa présence aux rebonds et sous l'arceau gênait au plus haut point les Tigers, incapables de répondre au défi physique des visiteurs.

En témoigne la prestation cataclysmique de Minnie, porté disparu dans ce 2ème acte et victime collatéral du Big-ball de coach Stimac.

Eric Adams, au contre sur Jules Aw et auteur d'une seconde MT de haut niveau (©: PhotoBrusca & Lucky Videos)


Lugano, à la peine au tableau d'affichage (+17 Genève) livrait alors ses dernières forces dans la bataille face à la second unit genevoise, toujours autant à la peine sur cette rencontre.

Cela obligeait Stimac à re-aligner ses cadres et comme un symbole, c'est Timothy Derksen qui venait entériner les derniers espoirs locaux.


73-88 à la sirène finale et une belle victoire des genevois pour terminer cette année 2020.


Malgré une adresse famélique à 3 Pts et une souffrance absolue aux rebonds, les tessinois ont affiché un visage plaisant ce samedi après-midi avec un jeu collectif en net progrès.

Salvatore Cabibbo se réjouira des 24 assists de ses joueurs qui ont livré un combat âpre et disputé pendant un peu plus de 3 QT.

Pour terminer, saluons le travail et vantons les mérites du coach tessinois pour donner autant de temps de jeu à ses jeunes joueurs suisses que nous voyons progresser, semaine après semaine.

Avec un bilan de 4 victoires pour 6 défaites, les Tigers sont 7ème au classement à la lutte avec Boncourt et Monthey pour cette fameuse 5ème place.


Quant aux genevois, cette prestation vient récompenser une superbe première partie de saison.

Malgré cette unique défaite face à Massagno, les Lions ont impressionné sur cette 1ère phase avec une montée en puissance au fil des semaines.

Coach Stimac commence petit à petit à insuffler son style à cette équipe, notamment sur le plan défensif.

L'application de l'équipe samedi après-midi est à noter, avec un Derksen toujours aussi impressionnant des deux côtés du terrain et un Ivanov qui enchaine les bonnes prestations.

L'intérieur croate prend de plus en plus d'importance dans le jeu offensif des Lions et son duo avec l'ailier américain pourrait porter les genevois vers les sommets en fin de saison.


RDV donc en 2021 avec, on l'espère, du public dans les tribunes afin de continuer à vibrer au rythme de notre tant aimée SB League.


Bonne fête à toutes et à tous et à l'année prochaine !


Les notes du match:


Sabeckis ⭐⭐ Jackson ⭐⭐⭐⭐

R. Kovac ⭐⭐⭐⭐ Steinmann ⭐⭐⭐

Derksen ⭐⭐⭐⭐ Stevanovic

N'Zege ⭐⭐⭐ Minnie ⭐⭐

Ivanov ⭐⭐⭐⭐ Nikolic ⭐⭐⭐⭐

Jaunin ⭐⭐⭐⭐ Aw ⭐⭐⭐⭐

Maruotto⭐⭐ Bracelli ⭐⭐

Adams ⭐⭐⭐⭐ P. Kovac ⭐⭐⭐

Kuba ⭐⭐

Jurkovitz ⭐⭐⭐



⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct

⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale











Posts récents

Voir tout