SBL Women day 11: les favorites font le travail

Dernière mise à jour : 7 janv.


Proche d'un triple-double, Aleksandra Kroselj a porté son équipe vers leur première victoire de 2022. (@FIBA)


Trois premières rencontres du millésime 2022 en ce milieu de semaine. Résumé de ces différentes parties ci-dessous.


Elfic fait le travail en deux temps

Pour débuter 2022, on a eu le droit à une toute petite entame avec deux équipes qui n'avaient pas encore totalement digéré la bûche de Noël. Avec plusieurs pertes de balle pour les Elfes et de la maladresse pour les Valaisannes, on assiste à un début de match avec un tout petit score.


Alors que les joueuses de Romain Gaspoz creusaient gentiment l'écart grâce à leur adresse à trois points, elles vont petit à petit s'endormir et laisser plusieurs possessions en route qui vont permettre aux visiteuses de marquer plusieurs points sur des situations de contre attaque avec Ambrosio ou Toumi en général trouvées par Giulia Simioni. Devant de cinq petites longueurs à la pause, les Fribourgeoises vont devoir faire attention à ne pas laisser Alison Gorrell et ses coéquipières prendre trop confiance.


En deuxième période, sans forcer mais avec adresse et intensité défensive, Marielle Giroud, Nancy Fora et cie déroulent leur basket et prennent jusqu'à 33 points d'avance. Aleksandra Kroselj est dans un grand soir et Hélios ne met rien dedans (1/17 à distance) et au final une victoire nette et sans bavure 79-50.


A environ trois semaines de la finale de SBL Cup entre ces deux formations. il ne fait actuellement aucun doute que les Fribourgeoises s'imposeront tant elles ont semblé en contrôle sur cette rencontre. Les étrangères des Vétrozaines ne sont pas au niveau et l'identité est toujours en attente...


Les notes:


Elfic Hélios

Giroud⭐⭐⭐⭐ Gasser⭐⭐⭐

Kroselj⭐⭐⭐⭐ Ambrosio⭐⭐⭐

Fora⭐⭐⭐ Tolusso (n'a pas assez joué)

Zali⭐⭐⭐⭐ Simioni⭐⭐⭐

Jacquot⭐⭐⭐ De Preux (n'a pas assez joué)

Dihigo⭐⭐⭐ Gorell⭐⭐

Sollberger (n'a pas assez joué) Van Der Kaaij (n'a pas joué)

Stoianov⭐⭐⭐ Toumi⭐⭐⭐

Fogg⭐⭐⭐ Ivashchenka⭐⭐⭐


⭐Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct


⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

 

Nyon trop fort pour Genève

Pour le retour de Fran Leon Sedano là où il avait coaché pendant 4 saisons, les Genevoises allaient au devant d'un défi de taille. Face au leader invaincu, elles allaient devoir sortir le grand jeu. Hakim Salem ne pouvait pas compter dans ses rangs sur la capitaine Meline Franchina (malade) et sur son assistante Caroline Turin (covid) mais son équipe va faire le travail avec sérieux et sans vraiment trembler.


Au final une victoire 75-52 pour les locales qui ont surtout fait la différence en début de deuxième mi-temps avec les titulaires sur le terrain. Le duo d'étrangères Loera-Uro-Nilie accompagné par le trio Ruga-Blanchard-Margot a fait le travail défensivement et permis aux Nyonnaises de scorer beaucoup de points sur les ballons perdus par leur adversaire (29 au total).


Si l'absence de Franchina s'est fait ressentir par séquences, on a pas grand chose a reprocher aux résidentes du Rocher qui ont dominé la lanterne rouge du championnat sans vraiment sourcilier même si les remplaçantes ont souffert notamment offensivement avec un manque d'adresse criant. Mais n'oublions pas le travail de l'ombre que fournissent toujours Caroline Sinner et Pauline Bonacorsi, deux piliers de la formation de la Côte et présente dans le club depuis des saisons et des saisons.


On ne va pas non plus tout jeter du côté de Gloria Loosa et ses coéquipières. Certes, il y a plus de 20 points d'écart à l'arrivée mais l'état d'esprit affiché était le bon notamment aux rebonds, domaine dans lequel elles souffraient beaucoup depuis le début de saison. La bataille a été remportée et on a même vu quelques jolis mouvements offensifs. Certes, c'était plutôt des actions individuelles mais des joueuses ont osé prendre leur responsabilité à l'image d'Indira Vilolo Dos Snatos et Odea Nallbani (6 paniers primés à elle deux) et c'est plutôt un pas dans la bonne direction pour le technicien espagnol et son groupe.



Les notes:

Nyon Genève

Uro-Nilie⭐ ⭐ ⭐ ⭐ Chahrour⭐ ⭐ ⭐

Loera⭐ ⭐ ⭐ ⭐ Takyi⭐ ⭐

Margot⭐ ⭐ ⭐ Nallbani⭐ ⭐ ⭐

Ruga⭐ ⭐ ⭐ Ezzakraoui (n'a pas assez joué)

Sinner⭐ ⭐ ⭐ Bennour (n'a pas joué)

Bonacorsi⭐ ⭐ ⭐ Tacconi⭐ ⭐

Haas⭐ ⭐ Amoos (n'a pas assez joué)

Beucler (n'a pas assez joué) Vilolo Dos Santos⭐ ⭐ ⭐

Lindt⭐ ⭐ ⭐ Da Silva⭐ ⭐ ⭐

Blanchard⭐ ⭐ ⭐ Puijalon⭐ ⭐ ⭐

Loosa⭐ ⭐ ⭐


⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct


⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

 

Non sans mal, 3T domine Pully

Avec seulement 7 joueuses à sa disposition, Jean Fernandez a bien dû réfléchir à comment il allait gérer les minutes de ses joueuses au moment de se déplacer dans le Chablais pour y affronter les filles de José Gonzalez Dantas et Katia Clément. Aux blessures de Mouther et de Chavin se sont ajoutées les absences de Lisa Perrot et Lucie Jotterand (covid).


Malgré tout, les Pulliéranes vont sortir une très belle prestation! En tête après 10 minutes grâce à une adresse de folie, elles vont malheureusement encaisser un terrible 24-5 dans le second quart temps. Dans ce deuxième acte et malgré l'absence encore une fois de Taryn McCutcheon, Camille Delaquis et ses coéquipières vont appuyer sur l'accélérateur et prendre 15 longueurs d'avance à la pause (39-24).


L'écart sera au final de 16 unités (74-58). Sur l'ensemble du match on a vu beaucoup de volonté défensive chez les Vaudoises qui ont réussi à faire déjouer leur adversaire du soir durant trois quart temps. Si Troistorrents n'a pas livré la meilleure partie de sa saison, elles repartent avec la victoire en ayant su faire la différence au moment opportun.


Les notes:


Troistorrents Pully

Zimmerman⭐ ⭐ ⭐ ⭐ Dieng⭐ ⭐ ⭐

Constantin⭐ ⭐ ⭐ Fague⭐ ⭐ ⭐

Murisier⭐ ⭐ ⭐ Bongongo⭐ ⭐ ⭐

De Preux⭐ ⭐ ⭐ Ukmata⭐ ⭐ ⭐

Delaquis⭐ ⭐ ⭐ Thévoz⭐ ⭐ ⭐

Holzer⭐ ⭐ ⭐ Diata⭐ ⭐ ⭐

Marie⭐ ⭐ ⭐ Lukusa⭐ ⭐ ⭐

Nezerwa⭐ ⭐ ⭐

McCutcheon (n'a pas joué)

Dutruel⭐ ⭐ ⭐



⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct


⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

146 vues0 commentaire