SBL Women day 6: Nyon et Pully s'imposent dans deux matchs à grand suspens


Le trio Franchina-Ruga-Margot (de gauche à droite) a encore brillé au Reposieux! (©Michel Perret)



Journée numéro 6 en pleine semaine, c'est parti pour le résumé des trois rencontres de mardi et mercredi dont deux à grand suspens.


Hélios domine Genève et se relance

Le premier quart est très offensif et à ce jeu là c'est les Valaisannes qui prennent sept longueurs d'avance (26-19). Avec déjà 15 points Alison Gorell pour son deuxième match sous ses nouvelles couleurs montre déjà tout son talent de scoreuse. En ce début de partie, Genève montre des bonnes choses avec du mouvement de balles et une bonne intensité mais on les sent déjà un peu en sur régime...


Dès le début du deuxième dix, on sent la différence de niveau entre les deux formations. Rapidement les Vétrozaines prennent une dizaine de longueurs d'avance. Sur son banc Fran Leon Sedano ne réagit pas et laisse Indira Vilolo Dos Santos sur le terrain alors que cette dernière ne rentre rien et prend des tirs très compliqués alors que ce n'est pas son rôle... on ne lui en veut même pas mais la non-réaction du coach surprend. La numéro 12 est remplacée par Naomi Takyi et cela change la donne! La meneuse par sa défense et un bel assist pour Da Silva permet à son équipe de revenir légèrement dans le match et oblige Simona Soda à prendre un temps-mort (40-27).


Le technicien espagnol semble néanmoins déjà résigne et fait des changements qui ne font pas vraiment sens selon nous. De l'autre côté Gorell régale avec ses 23 points et les protégées de Simona Soda atteignent la pause avec un avantage de 13 unités (50-37).


L'écart se stabilise en troisième période avec des Genevoises qui s'accrochent malgré un effectif limité en talent. En face, c'est brouillon et il y a beaucoup de pertes de balles mais grâce au talent de Gorell, Toumi et autre Ambrosio, l'écart est maintenu jusqu'à la fin de la rencontre.


Au final, une large victoire (101-65) qui fait du bien au moral de Simona Soda et de ses joueuses. Le score est sévère parce que les filles de Sedano ont un peu lâché physiquement sur la fin du match.


Les points positifs

On avait vu en Alison Gorell une scoreuse et l'on ne s'est pas trompé! Avec son bandeau, l'arrière a réalisé une première mi-temps de feu et permis à son équipe de prendre rapidement l'avantage. Elle est LA satisfaction de cette rencontre pour Hélios.

Le retour d'Ambrosio a également fait du bien dans le collectif des résidentes de la salle de Bresse. Elles ont notamment fait preuve d'une très belle adresse aux shoots ainsi qu'aux lancers-francs.


Le jeu offensif des Genevoises n'est de loin pas parfait mais il y avait du mieux sur cette rencontre et c'est plutôt encourageant pour la suite. Moins dépendantes de Chahrour, les Suissesses ont été un peu plus responsabilisées et ça faisait du bien de les voir se montrer.


Les points négatifs

Si l'adresse était au rendez-vous, ce n'était pas trop le cas de la gestion du ballon du côté des Valaisannes avec énormément de pertes de balles surtout en première mi-temps.


On a pas très bien compris les choix de l'ancien technicien de Nyon. On sait qu'il n'a plus qu'une étrangère à disposition mais ses choix de rotations nous ont paru plus que suspects. On reste sur notre fin au niveau de son coaching sur cette rencontre.

Les notes:


Hélios Genève

Ivashchenka⭐⭐⭐ Chahrour Gonzalez⭐⭐⭐⭐

Ambrosio⭐⭐⭐ Takyi⭐⭐⭐

Tolusso (n'a pas assez joué) Nallbani⭐⭐⭐

Simioni ⭐⭐⭐ Ezzakraoui (n'a pas assez joué)

De Preux ⭐⭐⭐ Tacconi⭐⭐⭐

Gorell⭐⭐⭐⭐⭐ Milwen (n'a pas assez joué)

Bruchez⭐⭐ Vilolo Dos Santos⭐⭐⭐

Van Der Kaaij (n'a pas assez joué) Font de Benito⭐⭐

Verly (n'a pas assez joué) Da Silva⭐⭐⭐

Toumi⭐⭐⭐⭐ Puijalon (n'a pas assez joué)

Gasser ⭐⭐⭐⭐ Loosa⭐⭐⭐


⭐Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct


⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

Le duel du bas de tableau pour Pully!

Toutes les équipes ont désormais remporté au moins un match ! En effet, à domicile les filles de Jean Fernandez se sont imposées sur la plus petite des marges 54-53.


Avec les retours de Katja Wasser et Enisa Semanjaku, on attendait une domination de l’équipe argovienne. Si leur jeu collectif (par séquences) et leur défense ont répondu présents, leurs trop nombreuses pertes de balles leur coûtent la victoire.


Devant de trois unités à la pause, elles ont petit à petit perdu le rythme face au talent offensif de Sabelle Diata et Khadry Dieng. Les deux sénégalaises ont bien été accompagnées par le travail de l’ombre des Suissesses. De Cindy Mouther en passant par Camille Fague ou encore Justine Thévoz, les jeunes pulliéranes ont livré un gros travail défensif et ont fait preuve de beaucoup d’abnégation pour aller chercher une victoire dans un finish épique !


De cette fin de rencontre parlons-en. Alors que les Vaudoises sont devant d’une unité, Capitaine Wasser drive et s’en va provoquer la faute d’Océane Lukusa pour obtenir deux lancers francs capitaux. Avec sang-froid, la néo-internationale les transforment et revoilà Aarau devant (52-53).


Temps-mort pour Jean Fernandez qui demande la remise en jeu dans le camp adverse alors qu’il reste 0.9 seconde de jeu. Remise en jeu de Justine Thévoz qui donne le ballon à Sabelle Diatta qui se trouve seule suite à une mésentente impliquant Bree Alford et l’intérieure ne tremble pas et crucifie les alémaniques au buzzer ! Enorme !


Les points positifs

Certes ce n’était pas la plus grosse équipe du championnat en face mais Dieng et Diatta ont clairement tenu leur rang dans cette rencontre. L’arrière s’est montrée inspiré aux shoots et très impliquée en défense alors que Diatta a fait la loi dans la peinture (5 contres !) et a donné victoire sur ce qui est, pour le moment, le shoot de la saison !


On le disait plus haut, mais gros coup de chapeau aux Suissesses ! Si offensivement, elles ne récoltent que les miettes, leur impact défensif aura été primordial pour aller chercher leur première victoire de la saison. Mention comme lors du dernier match à Camille Fague et Justine Thévoz qui nous ont bluffés à nouveau.


Le jeu collectif argovien a proposé quelques très belles séquences de partage de ballon et si ce n’était pas non plus les Spurs de 2014, on a vu du mouvement de balles intéressant chez Andelova et cie.


Si elle peut faire clairement cible des critiques sur la dernière action du match avec sa non-défense (due à une incompréhension avec une coéquipière), Breanna Alford est revenue dans le match alors qu’elle n’était pas à 100% et cet état d’esprit est à relever. En plus de cela, elle a réalisé un de ses meilleurs matchs offensivement parlant avec une panoplie qui nous a séduit.


Les points négatifs

Si Pully veut franchir un nouveau cap après cette première victoire, il faut que le partage du ballon soit de plus en plus fréquent et pour l’heure ce n’est pas le cas. C’est le point noir du match d’hier soir, car si une de tes deux joueuses africaines passe au travers, il n’y a pas de match. C’est pour cette raison qu’il est important de responsabiliser les jeunes en attaque rapidement.


Avec l’absence de Martina Gutthauser, on attendait qu’Ann-Sophie Wildi prennent plus de shoots. Malheureusement, la confiance ne semble pas l’habiter en ce début de saison et elle ne prend aucun tir ou presque. Dommage car le potentiel est visible.


Un gros axe de progression pour le duo Evgenievski-Twehues ces prochaines semaines sera la gestion du ballon. Avec encore 25 pertes de balles au compteur, les Argoviennes manquent parfois de patience et ne prennent pas assez de la balle. A corriger très vite.

Les notes:

Pully Aarau

Dieng⭐ ⭐ ⭐ ⭐ Wasser⭐ ⭐ ⭐

Mouther⭐ ⭐ ⭐ Drück (n'a pas joué)

Fague⭐ ⭐ ⭐ Donati⭐ ⭐ ⭐

Jotterand⭐ ⭐ ⭐ Andelova⭐ ⭐ ⭐

Perrot (n'a pas assez joué) Semanjaku⭐ ⭐ ⭐

Ukmata (n'a pas joué) Rüede (n'a pas joué)

Thévoz⭐ ⭐ ⭐ Wildi⭐ ⭐

Chavin⭐ ⭐ Simeone (n'a pas assez joué)

Diata⭐ ⭐ ⭐ ⭐ Alford⭐ ⭐ ⭐

Lukusa⭐ ⭐

⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct


⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

Nyon sort vainqueur d'un sublime duel!

On s’attendait à un grand match entre deux belles et l’on n’a pas été déçu ! Si Nyon a réussi à s’imposer sur le score de 70-66, les joueuses du tandem Salem-Turin ont dû cravacher pour venir à bout de vaillantes valaisannes qui ont bien cru à la victoire quand elles sont passées devant dans le dernier quart temps.


Sur l’ensemble, on a assisté à une très belle partie entre deux équipes très proches l’une de l’autre. Un premier choix tactique a été fait par le technicien néerlandais avec la titularisation d’Eva Ruga en lieu et place d’Agnès Blanchard. Rapidement ce choix tombe à l’eau car Meline Franchina (poste 4 du coup) récolte rapidement de deux fautes. Mais sans paniquer, les joueuses du Rocher prennent un avantage intéressant à la pause (30-37) sur un nouveau trois points de Laure Margot (19 points en première mi-temps).


José Gonzalez Dantas prend un risque et fait démarrer Ines Nezerwa (3 fautes) d’entrée de seconde mi-temps. La Burundaise n’a selon nous pas été assez trouvée (cherchée ?) en première période, le duo McCutcheon-Zimmerman jouant beaucoup (trop) ensemble.


Au courage et à la volonté les troupes du technicien espagnol vont revenir petit à petit au score. Si Zimmerman force le jeu, McCutcheon remonte un peu la pente dans son duel avec Loera et Nezerwa prend gentiment le dessus sur Uro-Nillie en l’obligeant à défendre.


Finalement alors que le match est très serré et que Melyssa Dutruel rentre deux paniers très clutchs, les Nyonnaises vont par leur collectif faire la différence et l’emporter de 4 petits points.


Les points positifs

Toujours volontaires, Nadia Constantin et ses coéquipières ont fait preuve de caractère et ont eu le mérite de ne jamais rien lâcher. Cette équipe est jeune mais a de la ressource et on se devait de le saluer.


Si Loera a poursuivi sa sur sa lancée de ce début de saison, Miriam Uro-Nilie a livré une grosse performance. L’Ukrainienne a mis 15 points mais a surtout capté 7 rebonds offensifs qui ont donné beaucoup de secondes chances à son équipe. Un match référence pour elle depuis son arrivée en Suisse. A noter également un collectif très bien huilé avec chaque fille ayant obtenu des minutes de jeu (8 au total) qui a apporté sa pierre à l’édifice à l’image d’Agnès Blanchard ou Caroline Sinner.


Les points négatifs

Alors que sur le papier elles devaient dominer dans ce secteur, les Valaisannes ont particulièrement souffert aux rebonds en en concédant notamment 17 offensifs à leur adversaire du soir. C’est forcément trop.


Le duo McCutcheon-Zimmermann ne nous a pas pleinement convaincu non plus sur cette rencontre. Elles ont fait des stats mais on ne les a pas vraiment concernées par le collectif. La meneuse sort 12 passes décisives de son chapeau mais majoritairement pour CZ… quant à l’ex-joueuse de Norkopping, on sentait qu’elle avait quelque chose à prouver mais elle ne s’y est pas pris de la bonne manière avec beaucoup de drives et de tirs forcés.


Si la victoire est belle pour Nyon, on retiendra tout de même les nombreux ballons perdus qui auraient pu leur fait perdre faire ce gros match. Nul doute qu’Hakim Salem (qui nous fait très forte impression) aura pris note et fera travailler son équipe en conséquence.


Les notes:


Troistorrents Nyon

McCutcheon⭐⭐⭐ Loera⭐⭐⭐

Constantin⭐⭐⭐ Uro-Nilie⭐⭐⭐⭐

Murisier (n'a pas joué) Margot⭐⭐⭐⭐

De Preux (n'a pas joué) Ruga⭐⭐⭐

Delaquis⭐⭐⭐ Sinner ⭐⭐⭐

Holzer (n'a pas assez joué) Bonacorsi (n'a pas joué)

Marie (n'a pas assez joué) Haas⭐⭐⭐

Nezerwa⭐⭐⭐ Franchina⭐⭐⭐

Zimmerman⭐⭐⭐ Beucler (n'a pas joué)

Dutruel⭐⭐⭐ Lindt (n'a pas joué)

Blanchard⭐⭐⭐



⭐ Très mauvais match ⭐⭐ Mauvais match ⭐⭐⭐ Match correct


⭐⭐⭐⭐ Bon match ⭐⭐⭐⭐⭐ Performance spéciale

244 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout