• reymondbenoit

SBL Women Day 8 and 14

Deux rencontres devaient encore se disputer pour boucler la première partie du championnat. Résumés des parties entre Nyon-Winterthur et Pully-Elfic ci-dessous.


Nyon résiste un quart puis s'effondre

En attendant l'arrivée de leur nouvel entraîneur Valter Montini, les zurichoises entament doucement ce déplacement au Rocher. Portées par leur duo d'étrangères les Nyonnaises font mieux que résister en ce début de rencontre. Un shoot à trois points de la surprenante Pia Jurhar vient néanmoins stopper net le momentum des joueuses vaudoises (8-10). Le quart temps reste serré mais la dernière minute va faire très mal aux protégées de Franciso Leon Sedano. Alors que la TopScoreuse Ameryst Alston vit un calvaire en terme d'adresse, Iva Bosnjak débloque la situation à distance suivi d'un nouveau panier de Jurhar et Winterthur mène de cinq points lorsque sonne la première sirène (12-17).


La blessure de Coffee

Malgré cette fin de quart temps ratée, Eva Ruga et ses coéquipières ne se laissent pas abattre. Combattives mais trop maladroites pour espérer passer devant, elles restent néanmoins à porter de fusil de leur adversaire. Avec un peu plus de partage de balle et une défense plus agressive, les Zurichoises haussent le ton et prennent onze longueurs d'avance sur un des rares paniers d'Alston (18-29).


Le pire est malheureusement à venir... sur une bataille dans la raquette avec Olha Yatskovets, Shannon Coffee se déboite l'épaule et bien évidemment ne reviendra pas en jeu. Sans leur TopScoreuse, les choses risquent de se compliquer sérieusement pour le jeune effectif nyonnais. Un 9-0 plus tard et voilà les alémaniques avec vingt points d'avance (18-38). Franchina réussit un lay up pour arrêter le massacre mais l'écart reste très conséquent à la pause (20-40).

L'intérieure américaine s'était déjà cassé le nez par le passé et maintenant la voilà touchée à l'épaule.


Une deuxième mi-temps sans saveur

Avec un effectif limité à seulement huit joueuses (absence de Kohler, Stieger et Götschmann), Marko Radulovic promu coach d'un jour fait tourner un maximum son effectif. De son côté le technicien espagnol en fait de même avec une rotation de douze. L'écart se stabilisera puis augmentera pour atteindre au final les vingt sept unités (41-68).


Après un début de match encourageant, la perte de leur meilleure joueuse a fait mal au moral des pensionnaires du Rocher. Elles doivent maintenant espérer que ce n'est pas trop grave.


Du côté zurichois, l'arrivée de Coach Montini prévue demain devrait permettre de pouvoir se projeter notamment pour la rencontre la plus importante de cette saison, le quart de final de Patrick Baumann Cup à St-Léonard contre Elfic Fribourg.


Les Fribourgeoises vainqueurs en mode diesel

Suite aux départs de Camille Delaquis et Tytionia Adderly ainsi que la non présence de la nouvelle étrangère Abigail Fogg (pas encore qualifiée), Romain Gaspoz n'a que huit joueuses à sa disposition pour ce déplacement périlleux à la Salle Arnold-Reymond. Avec maintenant trois étrangères dans son cinq de départ, Patrick Macazaga peut espérer réussir un grand coup contre les leaders toujours invaincues.


Angélique Robinson on fire!

Malgré un match pris par le bon bout, les visiteuses souffrent face au talent de l'ex joueuse d'Hélios. Se rappelant aux bons souvenirs du titre remporté en 2017 où elle avait jouer un rôle considérable contre ces mêmes fribourgeoises, la meneuse américaine est inarrêtable. Avec déjà treize points à son compteur, elle porte les Pulliéranes par son adresse quasi parfaite. Personne ne peut la stopper et les pertes de balles et mauvais choix des Elfes donnent un avantage intéressant aux locales à la fin du premier dix (23-16).


Le leader vacille toujours autant et sur un nouveau jumpshot de Robinson, Pully prend onze longueurs d'avance après douze minutes (29-18). Romain Gaspoz ne prend pas de temps mort mais sa voix prend de plus en plus d'ampleur. Elfic revient pas à pas mais sans montrer une totale maîtrise de son basket. Finalement Taylor Koenen les maintient dans le match avec beaucoup d'adresse et notamment sept point en deux minutes. La pour l'instant très discrète Klara Brichakova inscrit les derniers points de la première mi-temps sur des lancers francs et Elfic a refait en partie son retard (36-31).


Nancy Fora et Yeinny Dihigo sonnent la révolte

Pour démarrer la seconde période, les visiteuses mettent beaucoup plus d'intensité en défense. Las pour elles, l'adresse n'est pas au rendez-vous. Georgina Kiswamu dont le retour depuis quelques matchs fait le plus grand bien aux Vaudoises, s'en va inscrire un lay up et donner six points d'avance à son équipe après trois minutes en troisième quart (40-34).

Koenen mieux défendu, Aislinn König et Marielle Giroud en manque de réussite ce sont donc Yeinny Dihigo d'abord puis Nancy Fora qui vont faire tourner le match en faveur des récentes qualifiées pour les huitièmes de finale d'Eurocup. A coup d'interceptions et de points elles rapprochent leur équipe tout près (43-42). Ce réveil sonné par les deux joueuses met en confiance leurs coéquipières. König puis Jacquot scorent également. Attention pour les locales à ne pas laisser le train partir! C'est chose faite par Kiswamu aux lancers francs. Mais pour conclure en beauté son magnifique quart temps, Fora rentre un gros trois points qui donne quatre unité d'avance à son équipe au bout de trente minutes (45-49).


Un quatrième quart tout en maîtrise

L'objectif est clair pour Pully, il faut s'accrocher et continuer à faire douter les Fribourgeoises. Mais un 5-0 signé Zali et König leur coupe directement les jambes. Invisible (car très bien contenu) en deuxième mi-temps, Robinson se fraye un chemin pour ramener son équipe à sept unités. On veut plier l'affaire chez les filles du duo Gaspoz-Temmelso et en deux temps trois mouvement les voilà à +13 (47-60).


Malgré quelques relâchements en défense, leur jeu d'attaque est nettement plus propre sur cette deuxième mi-temps et au final Elfic s'impose 61-73. La peau de banane est donc évitée et Elfic conclut cette première partie de saison sans avoir connu la défaite sur la scène nationale.


Avec trois étrangères, les Pulliéranes donneront sans doute du fil à retordre à pas mal d'équipes mais il faudra également responsabiliser un peu plus les Suissesses pour espérer jouer les premiers rôles.


"Notre solidité défensive et un jeu plus posé en attaque nous ont permis de renverser le match." Tiffanie Zali (joueuse Elfic Fribourg)

Classement et cinq majeur de ces deux matchs


Classement à la fin du tour préliminaire (victoires=2 points; défaites=0 point)


1. BCF Elfic Fribourg 14 matchs 28 points

2. BC Winterthur 14 matchs 24 points

3. Genève Elite Basket 14 matchs 18 points

4. Hélios VS Basket 14 matchs 16 points

5. Portes du Soleil BBC Troistorrents 14 matchs 12 points

6. Nyon Basket Féminin 14 matchs 8 points

7. Espérance Sportive Pully 14 matchs 6 points

8. BC Alte Kanti Aarau 14 matchs 0 point


Cinq Majeur


Angélique Robinson (Pully): 27 points, 5 rebonds, 4 assists, 12/18 aux tirs, 2/5 à 3 points

Nancy Fora (Elfic): 13 points, 8 rebonds, 4 interceptions, 5/10 aux tirs

Taylor Koenen (Elfic): 18 points, 13 rebonds

De'Jionae Calloway (Nyon): 10 points, 15 rebonds

Olha Yatskovets (Winterthur): 25 points, 5 rebonds, 3 interceptions, 9/14 aux tirs


Mention spéciale

Georgina Kiswamu (Pully): 8 points, 4 rebonds, 6 assists


Coup de coeur

Pia Jurhar (Winterthur): 5 points, 5 rebonds

26 vues0 commentaire