SBL Women Day 9 and 11

Ce week-end avaient lieu trois matchs en retard. Pas de surprises mais de belles performances dans la défaite des valaisannes de Troistorrents et d'Hélios. Résumé des rencontres ci-dessous.

Pully domine Aarau

Toujours à la recherche de leur première victoire, les argoviennes pouvaient espérer l'emporter ce samedi face à une formation vaudoise qui n'a plus gagné depuis le 4 novembre 2020!


Le début de partie est assez équilibré avec des joueuses locales qui arrivent à résister aux assauts des étrangères de Pully notamment la TopScoreuse Asia Logan et la nouvelle arrivée Klara Brichakova. Après le premier quart temps, les filles de Patrick Macazaga mènent de quatre longueurs (20-24).


Lors de la suite du match et surtout dans le deuxième dix, les Pulliéranes vont creuser l'écart profitant notamment de la maladresse de Marjana Milenkovic et ses coéquipières. A la mi-temps, elles sont assez largement devant (36-49).


La capitaine Enisa Semanjaku va montrer l'exemple dès l'entame de la seconde période avec quelques actions de grande classe ce qui va leur permettre de revenir un peu dans le match. Angélique Robinson ne l'entend pas de cette oreille, se réveille et remet son équipe sur les bons rails pour finalement garder une avance confortable après trois quart temps (50-61).


La fin de rencontre est très compliquée avec seulement deux petits points inscrits par les troupes de Coach Evgenievski. Les vingt et un pions qu'ont scoré en sortie de banc Georgina Kiswamu et Ivanie Tacconi ont fait beaucoup de bien à une équipe à la recherche de soutien régulier à leurs étrangères cette saison.


Victoire logique qui fait du bien après plus de deux mois sans victoire. Du côté de Aarau, de bonnes choses durant trois quart temps et un dernier a complétement oublié.

"Cette victoire fait du bien au moral de l'équipe et nous motive pour la suite du championnat." Odea Nallbani (joueuse Espérance Sportive Pully)

Troistorrents: entre regrets et optimisme

Toujours privées de leur capitaine Nadia Constantin, les valaisannes affrontaient une équipe genevoise auteure de bons derniers matchs sans pour autant connaître le succès à chaque fois. Une rencontre plutôt alléchante sur le papier et qui ne nous a pas déçu.


Les locales entament fort cette partie avec beaucoup d'intensité en défense et de l'adresse en attaque. Haliegh Reinoehl se montre à son avantage mais c'est bien tous le collectif valaisan qui va leur permette de faire la course en tête (20-14 après un quart).


L'adresse extérieure des genevoises va les relancer, Margot Vidal-Genève insolente d'adresse sur ce match et l'américaine Kristen Spolyar inscrivent cinq paniers primés sur la période et voilà les visiteuses qui passent devant. Sans paniquer, l'expérimentée Nora Nagy fait le travail et la TopScoreuse Reinoehl accompagné d'un gros tir à distance d'Ainhoa Holzer permet aux pensionnaires du Reposieux de garder un avantage intéressant à la pause (43-36).

Margot Vidal-Genève a été d'une adresse diabolique (5/8 à 3 points) pour se défaire de vaillantes valaisannes.


Le réveil des joueuses de l'ex-entraîneur de Troistorrents Antoine Mantey se fait attendre et tarde à venir. Elles remportent ce troisième quart temps mais à l'image d'un trois point plein de culot de Brigitte Huguenin à une minute de la fin de la période, les valaisannes sont plus présentes et plus appliquées. Elles restent donc devant de cinq longueurs (60-55).


Le dernier quart temps nous donnera droit à une très belle bataille. Commençant très mal ces dix dernières minutes, Clémentine Morateur et ses copines vont passer un 8-0 qui va totalement les remettre sur le bon chemin. Deux lancers francs de Reinoehl stoppent l'hémorragie mais Genève a pris l'ascendant psychologique. Plus déterminées que jamais, elles défendent très fort et prennent quatre points d'avance à deux minutes quarante de la fin sur un gros trois point de capitaine Morateur. Candidate légitime au titre de rising star of the year, Ainhoa Holzer, 18 ans à peine sort un énorme triple de son chapeau et refait passer les valaisannes devant à nonante secondes de la fin du match. Finalement l'expérience de Morateur et Vidal-Genève avec un drive et des fautes provoquées vont permettre aux joueuses du bout du lac de l'emporter (75-77). La dernière possession et donc la possibilité d'égaliser voir de l'emporter n'a rien amené.


Défaite rageante mais qui donne plein d'espoir et d'optimisme pour la suite avec une performance très aboutie pour les Valaisannes. Côté Genève, l'équipe a su montrer du caractère pour l'emporter. Bon signe mais sur la globalité de cette rencontre, elles n'auraient sans doute pas dû s'imposer et doivent poursuivre leur travail en vue d'un éventuel troisième tour.

"Notre changement d'attitude en défense en seconde période nous a permis de revenir au score et de l'emporter." Margot Vidal-Genève (joueuse Elite Genève Basket)

Avec une rotation restreinte, Hélios fait douter Winterthour

Avec les absences de Cloé Marie et Ana Vojtulek et seulement huit joueuses sur la feuille de match, le défi allait être de taille pour les protégées de Simona Soda. Face à elles, les zurichoises annoncent l'absence de Charlotte Kohler (raisons personnelles).


Avec Leila Gasser dans le cinq, le début de match des valaisannes est très satisfaisant et convaincant. Beaucoup de rythme et de course en attaque et une défense agressive leur permettent de prendre le dessus sur une équipe adverse un peu à l'envers avec plusieurs ratés notamment d'Olha Yatskovets sous le cercle. A la fin du premier quart temps Hélios est devant de seulement trois points car Ameryst Alston nous montre toute sa panoplie avec de superbes paniers dont un jumpshot en toute fin de période (24-21).


Le deuxième quart temps, Hélios l'entame très bien et va prendre dix points d'avance sur un trois de point de Gasser. Cette avance porte surtout le nom d'une Césaria Ambrosio qui a déjà inscrit dix huit points. Alors qu'il reste cinq minutes à jouer dans cette première mi-temps, Winterthour augmente d'un coup son niveau qui est d'habitude le sien. Yatskovets avec huit points et Belinda Mensah avec cinq font donc passé un 13-0 qui se transformera même en 15-0. Elles sont devant de cinq points à la pause (40-45). Cette fin de première mi-temps très mal terminée pourrait faire mal à Hélios avec une rotation à seulement six joueuses.


Mensah sur un lay up puis Bosnjak à trois points mettent directement les Vétrozaines dans le rouge. Brittany Dinkins se réveille et essaie de porter son équipe pour revenir au score. Sur un nouveau tir à distance, elle ramène les siens à -4 avec moins de cinq minutes à jouer. Mensah répond mais Virgnie Bruchez marque aussi de loin. La fin de quart est bien gérée par les visiteuses et elles sont devant de sept points avant l'entame de l'ultime période (61-68).

Brittany Dinkins (à droite) a sorti un énorme match ce dimanche.


D'entrée la TopScoreuse d'Hélios continue son festival avec les huit premiers points du dernier quart temps et du coup l'avantage est repris par les locales. Yatskovets, très impressionnante en deuxième mi-temps redonne le lead aux zurichoises avec quatre points de suite. Bosnjak toujours capable de mettre des shoots décisifs le prouve en donnant sept points d'avance à son équipe d'un tir de très très loin. Il reste quatre minutes trente à jouer et malgré leur gros travail physique effectué durant la présaison les Valaisannes vont un peu craquer. Sans doute, le fait d'avoir tourné à six leur aura été fatal sur la fin avec une défaite un peu sévère de onze unités (73-84).


Face à une grosse cylindrée du championnat, elles ont livré une performance aboutie et vraiment intéressante. Avec le retour des absentes du jour, elles ont de quoi nourrir de réelles ambitions pour la suite de cette saison particulière. Les joueuses d'Aner Levron n'ont pas livré une prestation de rêve mais ont su se montrer solide dans les moments clés du match.

Ameryst Alston (en blanc) n'est pas passé loin du triple-double.

Classement et cinq majeur de ces trois matchs


Classement au 25.01.2021 (victoires=2 points; défaites=0 point)


1. BCF Elfic Fribourg 13 matchs 26 points

2. BC Winterthur 13 matchs 22 points

3. Genève Elite Basket 14 matchs 18 points

4. Hélios VS Basket 14 matchs 16 points

5. Portes du Soleil BBC Troistorrents 14 matchs 12 points

6. Nyon Basket Féminin 13 matchs 8 points

7. Espérance Sportive Pully 13 matchs 6 points

8. BC Alte Kanti Aarau 14 matchs 0 point


Cinq Majeur


Brittany Dinkins (Hélios): 32 points, 11/21 aux tirs, 7/10 à 3 points

Ameryst Alston (Winterthour): 24 points, 9 rebonds, 10 assists, 7/7 aux lancers francs

Enisa Semanjaku (Aarau): 21 points, 10 rebonds, 3 assists, 8/13 aux tirs, 3/4 à 3 points

Haliegh Reinoehl (Troistorrents): 21 points, 18 rebonds, 8/14 aux tirs

Olha Yatskovets (Winterthour): 28 points, 14 rebonds, 2 blocks, 13/22 aux tirs


Mention spéciale

Angélique Robinson (Pully): 18 points, 10 rebonds, 4 assists, 9/18 aux tirs


Coup de coeur

Margot Vidal-Genève (Genève): 17 points, 5 rebonds, 7 assists, 6/10 aux tirs, 5/8 à 3 points

226 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout