SBL Women: deux arrivées en provenance de Genève à Nyon


Après son passage aux Etats-Unis, Yverline Da Silva était revenue en Suisse. (©SwissBasket)


L'effectif du vice-champion de Suisse en titre prend gentiment forme! Alors qu'une grande majorité de l'équipe sera la même avec les prolongations des internationales Meline Franchina, Eva Ruga et Laure Margot auxquelles on peut ajouter la jeune joueuse égyptienne Tamara Ibrahim ainsi qu'Agnès Blanchard, Angélica Haas, Lana Beucler et Chiara Dufour.


Avec les départs de Pauline Bonacorsi (Meyrin) et Caroline Sinner (arrêt de la compétition), il fallait trouver des joueuses pour les remplacer et c'est chose faite.


Tout d'abord, une nouvelle recrue dans le secteur intérieure. En effet, c'est Yverline Da Silva, 24 ans, qui rejoint la formation du Rocher. Après un passage au sein du collège de Northwest Tech, elle est revenue en Suisse du côté de Meyrin en NLB lors de la saison 2020-2021 avant d'évoluer la saison dernière du côté de Genève Elite.


Avec des moyennes de 5 points et un peu plus de 5 rebonds de moyenne, la joueuse d'origine angolaise s'est surtout montrée par son engagement et sa volonté de tous les instants. Solide aux rebonds du haut de son 1m85, elle sera très utile dans ce secteur du jeu.


Si elle doit encore mûrir dans ses choix sur le plan offensif, elle a un bon potentiel qui pourra être développé à bon escient au sein de la formation d'Hakim Salem.



L'internationale suisse U20 va au devant d'un très joli défi sur la Côte. (©SwissBasket)


Sur les postes extérieurs, une autre arrivée en provenance de Genève avec Indira Vilolo Dos Santos. Agée de 18 ans, elle évoluait avec l'équipe de SBL mais elle était également une des leaders avec Lancy en NLB.


Présente dans les équipes nationales juniors helvétiques depuis plusieurs années maintenant, elle a un potentiel très intéressant offensivement et une joueuse défensive déjà pourvue de grandes qualités. Si parfois, elle a tendance à confondre vitesse et précipitation en attaque, elle a une bonne vision de jeu et une polyvalence qui devrait plaire au technicien néerlandais.


Alors qu'on attend encore l'officialisation des 2 renforts étrangères (une meneuse et une poste 5 normalement), les Vaudoises sur le papier en tout cas, semble à nouveau être la formation la mieux armée pour empêcher Elfic de tout rafler à nouveau lors de la saison à venir.


265 vues0 commentaire