• reymondbenoit

SBL Women - Le triplé peut-il échapper à Elfic?

28 victoires, 0 défaite sur le plan national cette saison, tel est le bilan de l'équipe Fribourgeoise avant d'aborder sa demi-finale de playoff contre Troistorrents ce mercredi soir en favorites. Plus impressionnant encore, seuls deux matchs ont été gagnés par 10 points d'écart ou moins. En mode rouleau-compresseur, les Elfes malgré des changements au sein de leur effectif durant cet opus 2020/2021 évoluent un cran au dessus de leurs adversaires en plus d'avoir réaliser un fantastique parcours sur la scène européenne.


Romain Gaspoz et son équipe fonce tout droit vers le triplé (© FIBA)

Troistorrents véritable trouble-fête?


La question se pose donc: qui va bien pouvoir les empêcher de réaliser le triplé? Ce serait le premier pour elles depuis 2018.

On peut même aller plus loin en se demandant qui arriverait à remporter une rencontre face à elles? Vont-elles conserver leur invincibilité? Si oui, le bilan final serait de 34-0, sans doute un record au niveau national et peut-être même européen?


La première équipe qui va tenter de leur barrer la route seront les Valaisannes de Troistorrents. L'intégration de leur nouvelle étrangère Addison Richards s'est bien passée et l'intérieure américaine n'est pas étrangère à leur belle qualification pour cette demi-finale à venir.


Certes, les Genevoises (qu'elles affrontaient en 1/4 de finale) étaient diminuées mais elles ont parfaitement saisi leur chance en proposant un basket où le collectif était excellemment mis en avant.

L'expérience de Nora Nagy-Bujdoso et des internationales suisses comme Nadia Constantin ou Katia Clément mélangée à la fougue et à la jeunesse d'Ainhoa Holzer, Brigitte Huguenin ou encore Camille Delaquis peut leur permettre de rêver d'un exploit.


Un exploit? Peut-être mais pas deux car les Fribourgeoises possèdent une marge par rapport aux joueuses de José Gonzalez Dantas et devraient sans nul doute passer cet obstacle, au pire des cas en trois matchs.


Hélios, Winterthur... Qui a le plus de chance contre l'ogre de St-Léonard ?

En admettant qu'Elfic vienne à bout de Troistorrents, leur adversaire en finale du championnat serait soit Winterthur soit Hélios. Sur le papier la formation la mieux armée pour les gêner serait sans doute les Zurichoises, qui sont les seules à avoir perdu par moins de dix unités lors de cette campagne.


Ces dernières saisons, elles étaient déjà les principales rivales des pensionnaires de St-Léonard avec plusieurs titres remportés. Leur effectif est sans doute le mieux fourni pour lutter avec les Elfes. Le mélange entre la taille, la capacité à shooter de loin et le talent individuel est bien présent et cela pourrait gêner l'équipe de Romain Gaspoz. Néanmoins, l'échelon paraît également trop élevé sur une série qui se jouera, on le rappelle, au meilleur des cinq matchs pour cette finale. Un match, peut-être deux remportés, serait déjà une sacré performance.


Finaliste de la coupe de la ligue, les Vétrozaines ne semblent pas plus en mesure de faire chuter le leader incontesté. Le talent de Dinkins est indéniable et l'arrivée de Jacqueline Blake a fait beaucoup de bien dans la peinture mais sur la longueur, collectivement et ce malgré le bon développement des jeunes, Simona Soda et son équipe n'apparaissent pas comme suffisamment armées pour réaliser un tel coup de tonnerre dans le "petit" monde du basket féminin Suisse.


Genève sur un match, et si ce n'était pas l'option la plus envisageable?

Malgré leur élimination prématurée dans ces playoffs, les joueuses du bout du lac restaient sur une très bonne dynamique avec notamment cette qualification pour la finale de coupe de Suisse qui aura lieu le 8 mai prochain.


Donc forcément, pour empêcher un triplé, une victoire sur un match plutôt que sur une série au meilleur des trois ou cinq matchs serait la plus grande chance pour venir à bout d'Elfic.

Mais est-ce que les protégées d'Antoine Mantey en ont réellement les moyens?


Les blessures d'Emma Chardon et Clémentine Morateur demeurent le facteur clé pour pouvoir croire de manière réaliste à une victoire genevoise en mai prochain. Si l'une voire les deux seront absentes alors leurs chances de l'emporter seront vraiment très minces.


Par contre, si l'effectif est au complet, le fait de tout devoir jouer sur ce match, qui sera le plus important de leur saison, pourrait totalement booster Anissa Toumi et ses coéquipières. Kristen Spolyar a montré qu'elle était capable de nous sortir de gros cartons au scoring et si dans son sillage toute l'équipe se met au diapason, la victoire est envisageable.


Maintenant soyons clairs, même si le bilan de coach Mantey en finale de coupe est très bon, même si Kristen Spolyar nous ressort la même prestation que lors du dernier affrontement entre les deux clubs (elle avait inscrit 40 points), il est à ce jour impossible ou presque de ne pas miser sur un triplé d'Elfic Fribourg à la fin de la saison.


Rdv donc le 8 Mai prochain pour savoir si les Elfes seront parvenues à clôturer cet exercice 2020/2021 de manière parfaite après cette magnifique épopée européenne...



93 vues0 commentaire