SBL Women: une équipe, un voeu pour 2022

Dernière mise à jour : 3 janv.


Le classement avant l'entame de l'année 2022. (@SwissBasket)


A quelques jours de la reprise de SBL Women, on vous donne un vœu par équipe pour la suite de cet opus 2021-2022.


Genève Elite Basket

Renforts

SOS: renforts demandés de tout urgence pour secourir le bateau genevois! Avec un groupe aussi jeune et une seule étrangère à disposition de Fran Leon Sedano depuis plusieurs rencontres, il est très compliqué d'avancer dans le projet du club du Sapey qui certes n'en est qu'à son début mais qui démarre très difficilement.


Le feat Leonie Edringer n'a pas pris et Claudia Del Moral s'est explosé le genou après trois rencontres de championnat seulement... Il y a eu un manque de chance certain et on se doute bien que les finances de la formation genevoise ne permettent pas forcément d'aller chercher des gros noms mais on demande juste de l'aide pour Laura Chahrour et ses jeunes coéquipières.


Si l'on a vu des bonnes choses par séquences offensivement notamment, c'est beaucoup trop léger pour obtenir de gros résultats en 2022. Les Naomi Takyi, Ivanie Tacconi Indira Vilolo Dos Santos, Gloria Loosa ou encore Yverline Da Silva ont de vraies qualités mais elles doivent être soutenues par des joueuses étrangères qui ont de la bouteille.


On souhaite donc aux dirigeants du bout du Lac Léman de trouver les perles rares si possible au poste 1 et/ou au poste 5 mais en priorité il faudrait dénicher une poste 1 pour soulager Laura Chahrour de la création quasi permanente de son équipe.


BC Alte Kanti Aarau

Confiance

Sur le papier les Argoviennes ont un effectif qui semble être taillé pour jouer les trouble-fêtes en SBL Women. Malheureusement, on sent un réel manque de confiance chez le coach et chez ses joueuses sur ce début de championnat.


Prônant un basket basé avant tout sur le partage du ballon et le collectif, Velko Evgenievski n'arrive pas à trouver la formule pour que les Alémaniques se libèrent et jouent tout simplement! Trop souvent sur la retenue, elles paniquent et cela peut expliquer les trop nombreuses pertes de balles qu'elles concèdent (pire équipe de la ligue dans ce domaine).


Si elles ont également eu des soucis de blessures et qu'elles sont privées de Miriam Rasenberger (licence), nous attendons plus de leur part car elles ont vraiment les moyens de faire de très belles choses mais faut-il encore croire en soit...


Capitaine de l'équipe, Katja Wasser est encore jeune et doit encore apprendre en terme de leadership notamment au niveau vocal. Et si le cap a passé ne se trouve pas dans les mains de la néo-internationale? Joueuse au talent certain et à l'état d'esprit irréprochable, elle doit maintenant tirer ses coéquipières et son coach vers leur haut en leur donnant de la CONFIANCE!


Espérance Sportive Pully

Continuité

La bonne surprise jusqu'ici nous vient de la Salle Arnold-Reymond où les troupes de Jean Fernandez font du bon boulot. Démarrant cet exercice avec trois sénégalaises, les Pulliéranes ont vu Aminata Faye quitter le navire après quatre matchs de championnat. Mais cela ne les a pas empêcher de progresser et d'accrocher deux belles victoires en plus de gêner très sérieusement les Valaisannes d'Hélios à domicile.


Si une étrangère supplémentaire (apparemment américaine) est attendue pour renforcer l'effectif en 2022, on aimerait voir une poursuite des bonnes choses proposées par les jeunes suissesses, en tête Camille Fague et Justine Thévoz. Avec Khady Dieng en mode patronne bien accompagnée par Sabel Diata à l'intérieur, les Vaudoises ont réussi à trouver une alchimie collective sur laquelle l'on aurait pas forcément misée en début de saison. Malgré la jeunesse de son groupe, l'expérimenté technicien trouve les bons mots pour faire jouer une équipe que l'on attendait pas aussi haut dans le classement.


Notre souhait pour 2022 est donc de voir cette équipe continuer sa bonne marche en avant et pourquoi pas réaliser quelques coups avec des victoires sur des équipes du quatuor de tête.


Hélios Valais Basket

Identité

La qualification pour la finale de SBL Cup obtenue du côté du Rocher sauve ce pauvre début de saison des Vétrozaines.


Pour s'améliorer en 2022, il faudradéjà vraiment trouver une identité de jeu. Simona Soda aime quand ça court et que ça dégaine du parking. Pour dégainer, il y a du monde entre les Gasser, Gorell, Ivashchenka et autre Ambrosio mais est-ce que c'est vraiment en courant qu'elles arriveront à être le plus efficace? Permettez-nous d'en douter. Pourquoi pas tenter un jeu un peu plus basé sur le mouvement de balle? Avec à la baguette une play maker comme Giulia Simioni, les joueuses de la Salle de Bresse pourraient clairement jouer de vilains tours aux trois première équipes au classement à ce jour.


Si l'on ne détient pas la vérité absolue, on est quasiment certains que les bons résultats d'Hélios passeront par une identité de jeu claire et précise. Et pourquoi pas aussi faire un peu plus confiance aux jeunes joueuses? Avec un effectif très court en rotation, la coach Croate serait peut-être bien inspiré de donner plus de minutes à Sara Van Der Kaaij, Iman Tolusso ou encore Maurane Verly.


Cet élément sera suivi de très près par nos yeux attentifs ainsi que la mentalité collective au sein du groupe car ce n'était pas ça à plusieurs reprises.


Portes du Soleil BBC Troistorrents

Finale

Sur la continuité de leur bon exercice 2020-2021 et pour la deuxième saison de José Gonzalez Dantas à la barre, on souhaite aux résidentes du Reposieux de découvrir les joies d'au moins une finale cette saison. Attendue depuis 2018 et leur deux finales (championnat + SBL Cup) perdues contre Elfic, ce serait l'accomplissement du très bon travail que fourni le club valaisan avec à son bord le technicien espagnol.


Avec un basket mixant intensité défensive et minimisation de déchets en attaque, 3T séduit et montre beaucoup de cœur à l'image de Camille Delaquis, Nadia Constatin et Cloé Marie chez les Suissesses mais peut aussi compter sur le talent de trois étrangères qui se complètent bien et qui n'ont pu que rarement jouer ensemble cette saison!


Si rien ne sera donné aux Valaisannes, elles ont clairement les moyens de réussir quelque chose de grand sur dans les deux compétitions où elles sont encore en lice.


Elfic Fribourg

Titres

Que demander d'autres à une formation fribourgeoise qui dominent le basket féminin Suisse depuis plusieurs années maintenant?


Avec la fin de leur très beau parcours européen, elles vont pouvoir se focaliser désormais sur les compétitions nationales. Et ce ne sera pas simple! Nyon, Troistorrents et Hélios seront là avec le couteau entre les dents pour les empêcher d'aller chercher un nouveau triplé (on ne compte pas la Supercup).


Avec le départ de Lore Devos, est-ce que les dirigeants de St-Léonard vont-ils faire appel à une troisième renfort étrangère? Au vu de la rotation plus que limitée, ça ne ferait pas de mal à Romain Gaspoz qui a aussi déjà du faire avec les ennuis de santé des uns et des autres depuis le début du championnat.


Un tout petit peu en-dessous depuis le début de la saison mais alors qu'elle aura plus de repos avec la fin de la Coupe d'Europe, Marielle Giroud jouera à nouveau un rôle central dans les résultats d'Elfic.


Si les Fribourgeoises jouent à leur niveau elles sont quasiment intouchables mais attention à ne pas sous estimer la concurrence qui est beaucoup plus costaud cette saison!


Nyon Basket Féminin

Grands matchs

Hakim Salem et Caroline Turin ont redoré le blason du Nyon Basket Féminin avec une philosophie claire et précise et qui en a déjà conquis plus d'un en ce début de saison.


Si l'on est qu'au début du projet et que les attentes sont gentiment entrain d'être surpassées, on est gourmand et on veut voir cette jeune équipe dans les gros matchs à enjeu et à grosse tension! Contre Hélios (demi-finale de SBL Cup), elles n'ont pas réussi à montrer leur meilleur visage et c'était avec le recul un très bon apprentissage pour elles. Maintenant, il ne faut pas se le cacher, avec une entame d'exercice aussi prometteur, les Nyonnaises doivent viser les étoiles!


Les étoiles, ce sont des gros matchs de saison régulière, de play off et des finales pour aller décrocher la lune soit un titre!


Au vu de leurs très belles performances jusqu'à présent, les coéquipières de la capitaine Meline Franchina peuvent croire en leur bonne... étoile.


On souhaite à chacune de ses équipes de vivre une très belle année 2022 en espérant que nos vœux se réaliseront!






351 vues0 commentaire