Swiss National Team : Fofana conquit les coeurs

Cette semaine, un gros défi se présente pour notre séléction Suisse: quatre matchs en six jours à assurer afin d’avoir une chance de se qualifier pour la Coupe du Monde 2023.

Pour Selim Fofana, c’est l’occasion de porter pour la première fois l’uniforme national lors d'un match officiel.

Selim Fofana lors des derniers match de préparation de la Nati à la salle du Rocher (Le Clic Sportif)


Après un premier match à domicile à passer aux oubliettes lors de la préparation face aux portugais, le jeune joueur d’Union Neuchâtel enchaîne les bonnes performances, voire très bonnes, qui lui assurent sa place dans les douze joueurs d’Illias Papatheodorou. Comme il le regrette, ce n’est pas le cas de ses amis et/ou partenaires de club Yoan Granvorka, Killian Martin et Vigdon Memishi :

« L’année prochaine, ils seront pris dans les douze je pense, et ça va continuer comme ça ».

Le nouveau venu se sent bien intégré dans cet effectif composé de joueurs d’expériences et de rookies comme lui. Même s'il connaissait déjà ses nouveaux partenaires de sélection puisqu'il avait joué contre certains durant la saison de SB League, il assure qu’une bonne cohésion d’équipe se crée entre tous les joueurs suisses :

Ça fait juste plaisir de les connaître individuellement, en tant que personne. On a beaucoup d'objectifs communs et on va essayer de tous les atteindre. C’était une obsession de jouer pour l’équipe suisse, donc je suis content de l’avoir atteint, mais ce n'est pas pour autant que je vais me relâcher.

Des mots démontrants la grande maturité du joueur de 22 ans qui, durant son premier match amical avec la Nati, n’avait pas fait bonne impression. On se souvient notamment de son entrée en jeu alors qu’ils étaient déjà cinq sur le terrain et de ses nombreuses pertes de balle face à la pression de la défense averse mais aussi de l’évènement en lui-même … « je pouvais pas faire pire … donc j’étais obligé de faire mieux ». C'est ce qu’il a fait. En effet, Fofana a su montrer toute l’étendue de son talent sur le deuxième match amical contre le Portugal, ce qui lui a valu le titre de MVP de la rencontre.

Il est depuis resté constant dans la performance, ce qui lui a valu l’entière confiance du nouveau coach de l’équipe nationale Illias Papatheodorou.


Le style de jeu du coach Grec est différent de ce que nous avions l'habitude de voir en séléction ces dernières années, peu de lecture et de liberté pour les joueurs, mais une réflexion tactique plus collective et poussant les systèmes très loin sur chaque possession. Sa grande connaissance du basket de haut niveau va sans aucun doute aider cette jeune équipe nationale à se développer au mieux. C’est le cas de Selim, qui a décidé de « faire l’éponge » afin d’absorber toute la connaissance de l’entraîneur. Son éthique de travail ainsi que sa motivation ont d'ailleurs touché ce dernier comme il l'avait confié à Fofana en cours de préaration.

Je suis constamment à l'écoute et en réflexion par rapport à ce qu'il me dit. Je donne toujours le meilleur de moi-même. J'imagine qu'en tant que coach, ça doit lui faire plaisir.

Ce qui est sûr, c’est que cette équipe nationale version Papatheodorou nous a montré des signes encourageants et une énergie nouvelle que l'on continuera de suivre avec attention lors des qualifications pour la coupe du monde 2023 qui débutent ce soir. Selim Fofana devrait une nouvelle fois avoir la confiance du coach en sortie de banc.

Daniyal Baheri


277 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout