Team of the Week - Day 5



Le Week-end d’Halloween vient de se terminer avec son lot de surprises et de performances de haute volée.

On revient sur cette cinquième journée de Swiss Basketball League avec le meilleur Cinq Majeur de cette fin de semaine. Frissons garantis !


VERNON TAYLOR JR - Spinelli Massagno :

(Victoire vs Monthey: 103-70)

22 Points (50% FG), 2 Rebonds, 4 Assists, 3 Steals - 20 d’Évaluation

Qu’il est loin le temps où Vernon Taylor n’était que l’ombre de lui-même sous le maillot neuchâtelois...

Depuis son arrivée dans le tessin, le natif de Charleston revit dans l’effectif de Robbi Gubitosa avec un rôle de 6ème homme de luxe qui lui sied à merveille !

Entouré de sacrés pyromanes à ses côtés, VT peut pleinement faire parler les qualités de son jeu tout en explosivité ! Ces pénétrations au cercle ont eu raison de la défense montheysanne qui n’arrivait tout simplement pas à trouver les clés pour freiner le meneur de Massagno.

Diabolique sur la ligne de Lancers-Francs (5/5), le meneur américain a excellé dans son jeu mid-range, notamment lors du dernier Quart-temps.

En défense, son activité et agressivité ont fait mouche et un certain Clayon Le Sann doit encore faire des cauchemars en repensant au pressing tout terrain de VT.

Une prestation dans la lignée de son premier mois dans le tessin qui lui vaut une présence plus que méritée dans le Cinq de la semaine !


BRENT JACKSON - BC Boncourt :

(Défaite vs Genève: 100-106)

32 Points (10/18 FG), 5 Rebonds, 3 Assists, 8 Fautes provoquées - 29 d’Évaluation

Véritable pari des dirigeants boncourtois après plus d’une année sans activité, l’arrière américain de 27 ans prend semaine après semaine la mesure du championnat suisse avec un véritable carton offensif.

Dans la lignée des solistes américains passés par le Chaudron, Brent Jackson aura donné le tournis à toute la défense genevoise avec une première mi-temps de haute volée !

Avec 20 points à la pause, Jackson permettait aux jurassiens de croire à l’exploit avec notamment un deuxième quart-temps où la grace semblait toucher le joueur boncourtois.... Step-back à 3 points, paniers primés avec la faute ou encore shoot du parking, Thomas Jurkovitz (défenseur attitré du soir) vivait un véritable enfer pour tenter de freiner le feu-follet américain.

Moins en verbe en deuxième mi-temps, il aura payer le manque de rotation dans l’effectif de Vladimir Ruzicic avec une panne d’adresse en fin de rencontre.

Quoi qu’il en soit, Brent Jackson prend la tête du classement au Top Scoreur et vient confirmer, match après match, la bonne pioche qu’ont su faire les dirigeants du club. Boncourt tient là un scoreur impénitent et un futur candidat au titre de MVP.

Seule ombre au tableau, la blessure à la cheville gauche contractée en fin de rencontre…

Les premiers diagnostics ne sont pas des plus optimistes et une absence de longue durée serait un véritable coup dur pour Boncourt qui s’est découvert là un leader offensif de très, très grand talent.


SCOTT SUGGS - Lions de Genève :

(Victoire vs Boncourt: 106-100)

34 Points (12/15 FG), 11 Rebonds, 8 Fautes provoquées - 39 d’Évaluation

Après la nomination de Brent Jackson, comment ne pas évoquer le cas du joueur des Lions de Genève, Scott Suggs, qui a pris un malin plaisir à répondre au match XXL du joueur boncourtois par la plus belle prestation individuelle de ce début de saison en SBL ?

Véritable leader offensif des Lions, l’ancien joueur des Raptors 905 en G-League a commencé la rencontre crescendo (10 points “seulement” en 1ère mi-temps) avant de livrer une masterclass dans le second acte.

Shoots longue distance, post-up dans la peinture, pull-up en sortie d’écran... le pyromane genevois aura montré toute l’étendue de sa palette offensive avec une clutchitude digne des plus grands en fin de rencontre.


Pour preuve, régalez-vous des deux paniers inscrits en prolongation sur la tête de son rival d’un soir, Brent Jackson, où l’on peut voir les fondamentaux poste-bas de l’américain qui a donné le tournis à toute la défense boncourtoise.

(Une aspirine SVP pour Brent Jackson qui ne sait plus où donner de la tête - © Swiss Basket)

Pour être complet sur l‘ailier originaire de Washington, n’oublions pas l’abattage défensif du père Suggs, qui en fin de rencontre, s’est chargé personnellement du cas Brent Jackson.

Résultat des courses: l’arrière boncourtois n’inscrira plus aucun panier dans le jeu lors des 10 dernières minutes du match et ce sont les Lions qui repartaient du Chaudron avec une victoire précieuse qui leur permet de grimper sur le podium de SBL.

En somme, une prestation XXL qui vient récompenser l’énorme premier mois de compétition de l’américain sous le maillot genevois qui lui a valu de terminer 2ème dans la course au titre de MVP du mois d’Octobre !


PAUL GRAVET - Fribourg Olympic :

(Victoire vs Nyon: 83-55)

16 Points (7/13 FG), 6 Rebonds, 3 Steals en 24 min - 18 d’Évaluation

Membre à part entière du fameux Swiss Squad de Fribourg Olympic, Paul Gravet poursuit sa montée en puissance entrevue depuis plusieurs rencontres déjà.

A la peine sur les premiers matchs de la saison, Paulo semble revivre depuis le départ d’un certain Quincy Diggs (coïncidence ? Nous ne pensons pas…) et il s’impose dès lors comme l’homme fort du bataillon helvétique de Petar en compagnie de Boris Mbala.


Véritable homme à tout faire sur le terrain, Gravet a été l’artisan principal du run diabolique des fribourgeois (23-0) qui condamnera définitivement les nyonnais en 1ère mi-temps.

Au charbon sur l’entre-deux initial, tantôt aligné poste 3 ou poste 4, le natif de Nantes s’est mué en véritable couteau suisse, pour le plus grand plaisir des olympiens.

Efficace en attaque, discipliné en défense, roublard comme jamais dans ses interceptions, l’international suisse nous montrait encore une fois pourquoi il est devenu un des rouages essentiels de la machine fribourgeoise.


Sa polyvalence et son QI basket ont fait le reste, faisant de lui un véritable poison pour les troupes d‘Ivanovic.

En conclusion, Paulo nous a fait du Paulo et sa présence dans le Cinq Majeur de Petar devrait se poursuivre dans les semaines à venir aux vues de l’importance grandissante de Gravet dans le jeu fribourgeois.


ILIJA VRANIC - Starwings Regio Basel :

(Victoire vs Neuchâtel: 73-70)

14 Points (6/8 FG), 16 Rebonds, 10 Assists, 3 Steals - 39 d’Évaluation

Que dire sur la performance XXL d’Ilija Vranic qu’on a cru confondre avec un certain Nikola Jokic sur le parquet de la Sporthalle ?

Comme nous le confiait son entraîneur il y a quelques semaines de cela, Vranic a toutes les qualités en main pour devenir un des big-guys les plus dominants du championnat.

Et on ne peut donner tort à Dragan Andrejevic après le match de mutant de son intérieur. Au four et au moulin, Vranic aura littéralement roulé sur toute la défense neuchâteloise qui n’est jamais arrivée à trouver des solutions pour freiner le natif de Zurich.

Pour preuve, son deuxième Quart-temps titanesque où l’intégralité des paniers inscrits par Starwings sont sortis de sa main.

Dominateur sous les panneaux avec 6 rebonds offensifs sur les 16 gobés dans la rencontre, Vranic confirme tout le potentiel qu’on avait pu apercevoir sous le maillot des Goldcoast Wallabies durant la saison 2019 en LNB.

Nominé dès sa première saison à Bâle au trophée du Rising Star des LCM Awards 2020, Vranic avait vu sa progression stoppée nette l’année dernière avec une grave blessure.

Revenu hors de forme pour les SBL Finals, l’intérieur semble s’épanouir pleinement dans l’effectif de Dragan Andrejevic cette saison avec les qualités qu’on lui connaît.

Résultat, un triple-double historique (le 6ème seulement sur les 10 dernières années en SBL) et une performance qui aura été bien évidemment scruté par un certain Ilias Papatheodorou à quelques semaines de la fenêtre internationale…


Retrouvez chaque semaine la Team of the Week sur nos réseaux sociaux… See you next Week !







112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout